Ouest-France du 2 juin 2003
Daniel Réchet, une vie de football honorée

Arrivé au club, en tant que joueur, en 1956, Daniel Réchet ne l'a plus quitté. Successivement entraîneur, secrétaire et président, il a été récompensé hier, pour son dévouement et son action pour l'ASPTT et le football en général.

« Je suis entré à La Poste, comme télégraphiste, en 1952. J'avais 14 ans et je jouais au FC Nantes. Je rêvais de devenir footballeur professionnel. Je n'y suis peut-être pas parvenu, mais j'ai vécu de ma passion. Une vie tout simplement merveilleuse. » Daniel Réchet, bientôt 65 ans, était ému, hier. Le président de la section football de l'ASPTT Nantes, depuis 1990, après une longue carrière de joueur, d'entraîneur et de secrétaire, a en effet été mis à l'honneur.

Déjà marqué par ses retrouvailles avec les joueurs qu'il a formés pendant ces longues années, ses mentors, comme André Collober, dirigeant emblématique des années 1960 et 1970, et ceux qu'il a côtoyés, comme Philippe Gondet, Antoine Raab ou Bernard Blanchet, grandes figures du FC Nantes, Daniel Réchet a été dignement fêté.

À commencer par Jean-Marc Ayrault, qui a remis la médaille Anne-de-Bretagne de la Ville de Nantes, « à un homme qui résume presque à lui tout seul l'histoire de l'ASPTT et un certain esprit. Ce postier authentique a sacrifié sa vie pour le sport et la jeunesse ». Un hommage suivi par celui de l'omnisports, qui a remis une plaquette à son Monsieur football, de la Ligue Atlantique, du FC Nantes et de la Fédération française de football, associées à cette célébration.

« Je ne m'y attendais pas, a commenté Daniel Réchet, les larmes aux yeux. Aujourd'hui, j'ai retrouvé une espérance que je n'avais finalement jamais perdue. Notre club compte 400 licenciés et utilise un complexe sportif magnifique, situé en pleine campagne, mais tout près de la ville. Il serait dommage de tout gâcher. » Surtout pour un homme de cette trempe, qui a tout donné pour faire grandir un bébé, aujourd'hui âgé de 60 ans, et qui possède encore sa place dans le sport régional.